EVOCATION DE LA VIE D'UN SEIGNEUR OCCITAN A L'AUBE ET PENDANT LA CROISADE CONTRE LES ALBIGEOIS
 
AccueilGalerieFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le cheval des faydits : le Mérens

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le cheval des faydits : le Mérens   Ven 23 Juil 2010 - 13:01

J'ouvre ce post dans la rubrique "Arme" puisque le cheval fait parti de l'équipement du chevalier, mais il faut cependant considérer le cheval au-delà d'un simple équipement, cela va de soit.

Donc, dans mes recherches sur les chevaux du XIII éme, j'ai noté qu'il y a une race de chevaux qui mérite d'être mis sur le tapis de la reconstitution histo, le Mérens. Le Mérens est un petit cheval noir de trait léger élevé en montagne ariégeoise toute l'année, possédant ainsi des qualités de rusticité. Sont aire d'élevage s'est longtemps cantonnée au haut comté de Foix, ce qui explique l'homogénéité de la race. Aillant peut eux de croisements, il a des caractéristiques infiniment proches des chevaux du XIIIéme de notre région (ne dépassant pas 1,40m au garrot).

En effet d'après " l'association française de la race pyrénéenne dites de Mérens", Le Mérens aurait été domestiqué à partir du néolithique, et la sélection par l'homme aurait fait un peu évoluer son modèle vers celui que nous connaissons. Jules César mentionne de petits chevaux noirs qu'il décrit avec précision dans le passage de ses Commentaires sur la guerre des Gaules concernant sa défaite contre les Sotiates (tribu gauloise d'Aquitaine) et leur cavalerie. D'après les archives de l'inquisition, Anne Brenon nous dis qu'Esclarmonde de Foix aurait gravit le pog de Montségur en chantant en direction du buché sur le dos d'un petit cheval noir au pied sûr. Au XIVe siècle, les mêmes petits chevaux noirs sont cités comme faisant partie des armées de Gaston Phoebus.

Bref, tout porte à croire que les faydits montaient des Mérens.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cheval des faydits : le Mérens   Ven 23 Juil 2010 - 13:27

Intéressant ça Wink

Et le terme lui-même, Mérens ? Une idée de l'origine ?

EDIT : Wikipedia est mon ami, j'ai trouvé. Ça vient tout bêtement du village où il sont traditionnellement élevés, Mérens-les-Vals.
http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9rens_(cheval)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cheval des faydits : le Mérens   Ven 23 Juil 2010 - 14:08

Ah wikipédia, une belle invention n'est ce pas. Mais j'aime confirmer les dires de wikipédia par des recherches approfondis, car le grand Wiki n'a pas toujours la science infuse. Ceci étant cette article est en corrélation avec les propos que j'ai recueilli à des éleveurs de Mérens. Effectivement le nom viens du village de Mèrens-les-vals, mais on devrais l'appeler le poney Ariégeois. Je vous conseil le site suivant, ce sont des éleveurs attachants: http://www.merens-ariege.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le cheval des faydits : le Mérens   Jeu 9 Déc 2010 - 23:47

petit info supplémentaire étant moi même cavalier.
Le Merens est en fait un double poney et non pas un cheval proprement dit
En effet un cheval qui ne dépasse pas les 1m50 au garrot est appelé double poney.
Pour faciliter l'explication ce n'est pas un poney car trop grand, ni un cheval car trop petit.
L'islandais, le merens et le camarguais sont des doubles poney, mais pour ne pas les dévaluer (encore une histoire de sou) les éleveurs de ces races préfèrent
les appeler cheval.
Il y a beaucoups de race équine de la même taille que le merens :
Le Fjord, L'Avelignese, Le Haflinger, Le highland, Le connemara, Le Welsh cob, Le New-forest, Le Poney français de selle

Maintenant militairement parlant une cavalerie dite légère était et est toujours équipée de cheval de selle français (la gardre républicaine par exemple) Des chevaux pouvant atteindre 1m80 au garrot (je le sais c'était la taille d'un des chevaux que j'ai monté au régiment), ensuite pour la cavalerie lourde étaient employés des chevaux lourds de type postier breton ou ce genre de gros cheval pouvant porter de lourds équipement d'armure.
Je vous laisse imaginer l'effet d'une charge de cavalerie lourde. Personnellement j'ai fait plusieurs charge de cavalerie légère et c'est trés impressionnant.
Maintenant au XII , XIII dans nos contrés il est évidemment plus aisé de prendre des chevaux locaux, donc le Merens.

Revenir en haut Aller en bas
roland de comes
Admin
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2552
Age : 58
Localisation : CARCASSONA
Date d'inscription : 18/12/2007

MessageSujet: Re: Le cheval des faydits : le Mérens   Ven 10 Déc 2010 - 1:11

merci Catalan pour ces précisions, je me coucherai moins bête ce soir cheers

_________________


chevalier Faydit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le cheval des faydits : le Mérens   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le cheval des faydits : le Mérens
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le cheval sauvage de Titia
» cheval de course sur Pastel mat
» [STARLA] Identification Cheval ailé -> résolue
» Cheval au crayon pastel
» besoin d'une colo rapide : cheval roux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
la Mesnie du Carcassès :: DE L'HISTOIRE POUR SE COUCHER MOINS BÊTE :: LES ARMES-
Sauter vers: